Je suis une Plangonophile

Publié le 12 Novembre 2019

 

 

Voici un mot bien barbare pour signifier tout simplement "collectionner des poupées". Ce terme dériverait de Plangon, nom d'une courtisane grecque qui aurait été utilisée comme modèle pour des statuettes à l'effigie de Vénus.

A ne pas confondre avec la plangonophobie, qui est à contrario,  l'aversion,  la crainte des poupées.  Chacun et chacune garde en mémoire, la belle Chucky ou encore plus belle,  Annabelle. Mes copines les trouvent horribles, moi je souhaiterais en posséder une,  elles ont un charme,  une âme, telle les premières poupées de porcelaine, qui ont un visage si ingrat qu'on a du mal à comprendre pourquoi elles sont si onéreuses. 

De nos jours les poupées "usinées" doivent répondre aux critères qui ont été imposés par la mode et POUR  le commerce. Les barbies,  les corolles, les bébés reborn,  tous identiques, stéréotypés à souhait. La poupée doit être jolie et ou ressembler à un bébé.

D'après Werner Muensterberger, la plangonophilie serait le lien qui existerait entre l'enfant et sa mère. Il est vrai également que cette passion touche surtout les femmes après 50 ans. Est-ce là le fait de retomber en enfance ? Est-ce une question d'hormone ? Seules les collectionneuses seront capable de répondre à cette question.

Je ne collectionne pas toutes les poupées, j'aime les poupées anciennes, très anciennes, très abimées, des reliques que l'on met au rebut, à la decheterie,  en brocante,  celles qu'on ne fabrique plus et mon plus grand bonheur est de les faire revivre en les restaurant.

Peinture à l'huile,  pâte à bois,  enduit, un peu de tricot, un peu de couture et le tour est joué. 

Chaque poupée à une âme : un enfant à du jouer avec, une histoire :  certaines ont traversés les deux guerres....Alors tout comme des oeuvres sacrées de musée, on ne doit pas les oublier, on se doit de les conserver et pourquoi pas dans toute la splendeur qu'elles avaient lorsqu'elles étaient jeunes.

Là est mon but, là est ma passion. Ce n'est peut être pas de la plangonophilie, c'est peut être un exutoire contre le temps qui passe, refaire du beau avec ce qui était devenu moche. Refaire à l'authentique,  les poupées uniques d'autrefois.

 

 

 

Rédigé par m'ART in line

Publié dans #POUPEES ANCIENNES

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article